Mort pour la France

Cliquez pour agrandir l'image
Léo LAGRANGE

Mort pour la France

A la déclaration de guerre, Léo Lagrange à 39 ans. Ancien combattant de la Grande guerre et parlementaire, il n'est pas mobilisable. A Daladier qui veut lui confier un commissariat général à la préparation militaire, il répond : " Le pouvoir appartiendra à ceux qui seront battus et qui en sortiront vivants ". A sa sortie du peloton d'EOR de Poitiers, le Sous-lieutenant Lagrange est affecté, sur sa demande, au 61ème régiment d'artillerie de Metz.
Le 9 juin 1940, Léo Lagrange, ministre des sports et des loisirs de 1936 à 1938 et pionnier de l'éducation populaire, se charge d'une mission dangereuse sur le front, prés d'Evergnicourt, occupé par les allemands. Il y est tué lors de l'offensive de l'Aisne.
Son corps, découvert dans une prairie sur le bord de l'Aisne le 17 février 1941, à la limite des communes d'Evergnicourt et d'Avaux, fut inhumé à Avaux-le-Château (Ardennes), après un différend entre ces deux communes. Ses restes furent transférés le 28 juillet 1947, d'Avaux à Bourg-sur-Gironde.
Une stèle commémorative est élevée à Evergnicourt 
Léo Lagrange

Livres parlant de Léo Lagrange

LES CHEMINS DE L'ESPOIR ou Combats de Léo Lagrange de jean-Louis CHAPPAT    Editions: Fédération Léo Lagrange  1983

LEO LAGRANGE de Pierre MAUROY  Editions: Denoël  1997

LE PRESENT INDEFINI, Mémoires d'une vie de Madeleine LEO-LAGRANGE  Editions: Corsaire  1998

LE MESSAGE DE LEO LAGRANGE de Eugéne Raude et Gilbert Prouteau  Edition: La compagnie du livre  1950


LEO LAGRANGE -  LARTISAN DU TEMPS LIBRE de Lasnier Yann
Editeur : Bruno Leprince 2007


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : lundi 10 juillet 2017